La religion et l’identité d’une personne

communaute1

Que l’on soit chrétien, musulman, athée ou que l’on ait une toute autre forme de croyance, cela était généralement pris comme un moyen de définir une partie d’une personne. Mais qu’en est-il réellement de l’identité que l’on porte par rapport à la religion que l’on pratique ? Diverses théories sont possibles sur ce que devrait être le sentiment d’une personne ayant une croyance précise en ce qui concerne son identité.

L’appartenance à une communauté

En général, lorsqu’il est question de religion, il est également question de communauté. Allant de l’assemblée catholique tout en passant par celles des musulmans ou celles des athées et de ceux qui croient en plusieurs divinités, tout le monde appartient à un groupe bien particulier. Il est donc évident que la religion permettait de décliner une partie de son identité. C’est ainsi que le fait de dire que l’on est de telle ou telle croyance était d’une importance capitale pour définir ce en quoi nos principes consistent réellement. Il s’agit donc d’une manière de faire connaître aux autres une partie de ce que l’on est par rapport à la religion.

Un être à part entière dont la religion faisait partie

Mis à part la communauté à laquelle une personne peut appartenir suite à sa religion, il est également possible de décliner son identité d’une autre manière par ses croyances. Etant donné qu’il est impossible de dissocier le corps ainsi que l’esprit, la religion faisait donc partie intégrante d’une personne. Cela peut se traduire par le développement de la croyance ou d’autres situations qui définissent la personne en fonction de sa religion. Dans tous les cas, la religion est donc un moyen de faire connaître l’identité d’une personne. Que ce soit par rapport à la communauté ou par rapport à elle-même, la croyance est toujours importante dans la vie d’une personne.