Remodelage du cerveau grâce aux cellules immunitaires

Brain and hand front of blackboard

Les microglies sont des éléments essentiels des cellules immunitaires qui appuient à la formation du système cérébral. En effet, ils ont pour rôle de faciliter la connexion des neurones entre elles. En ce sens qu’en entrant en contact avec les prolongements des neurones, ces derniers optimisent leurs croissances et favorisent la connexion cérébrale.

Le rôle du cerveau dans l’apprentissage

Pour pouvoir assimiler ce qu’une personne apprend de nouveau durant toute sa vie, le cerveau s’adapte. Pour cela, des réseaux de connexion se forment entre les neurones afin de favoriser l’assimilation de cet apprentissage. Au fil des années, la formation de ses connecteurs se fait rare si elle est à son apogée durant l’enfance. Pour remodeler le cerveau et lui permettre de fabriquer de nouvelle connexion entre les neurones, les microglies sont des éléments très importants. Cet élément du système immunitaire est en effet, un acteur qui joue le rôle de nettoyeur du cerveau et de sa défense. Mais selon le chercheur Akiko Miyamoto, c’est aussi un acteur principal qui apporte grandement dans la formation des nouveaux connecteurs et prolongements des neurones. Cela, à part la fonction des microglies dans le développement du cerveau. En somme, la défaillance des microglies dans le cerveau à la naissance ou même durant l’étape de conception du foetus peut être à l’origine des maladies comme la schizophrénie ou encore d’autisme chez un bébé.

Comment fonctionnent les microglies ?

Pour permettre au cerveau de se développer correctement, le système immunitaire du cerveau doit fonctionner correctement. Par correcte, les neurones et leurs prolongements ou le réseau de connexion de ces dernières doivent être nettoyés et remplacés normalement. Dans ce cas, il y production de synapses ou réseau de connexion entre les neurones, en sur nombre. Ensuite, ces synapses vont être nettoyées grâce à une élimination des microglies. Ces derniers vont, par la suite, participer à la formation de nouvelles synapses pour permettre au cerveau de se développer correctement et ainsi, faciliter l’étape d’apprentissage et d’assimilation.