Pourquoi tire-ton du plaisir à se faire beau ?

setcelebs

Le culte de la beauté est partout. Les médias nous le rabâchent joyeusement, et ils ne sont pas les seuls ! Mais la pression sociale n’explique pas tout. Car au-delà des considérations purement futiles et esthétiques, on prend du plaisir à prendre soin de soi. L’enjeu, au final, tient beaucoup moins de la recherche des canons de beauté que de la satisfaction de se découvrir et de s’accepter.

Se faire beau, ça veut dire quoi ?

La réponse tient moins dans le besoin d’imiter toute figure médiatique de votre choix pour peu qu’elle soit super bien foutue que dans le simple effort de se plaire à soi-même. La chose passe par bien des étapes : il y a les vêtements bien sûr, dans la recherche de l’élégance ou du style qui nous plaît.

Il y a toutes les étapes pour prendre soin de son corps : suivre un régime alimentaire sain est la plus fondamentale, pratiquer une activité physique modérée compte aussi. Savoir s’occuper de sa peau complète le tableau : une peau saine passe, pour ceux qui n’ont pas gagné la grande loterie génétique, par des soins complets à base d’anti-âge, de crèmes variées, d’hydratants, d’exfoliants… Il faut trouver des produits qui nous conviennent, et nombreuses sont les marques, telles Nu Skin par exemple, pour répondre à tous ces besoins. Et puis, il y a des avantages santé indéniables à toutes ces activités, qui nous bénéficient bien plus que sur le simple critère esthétique.

Se maquiller peut aussi être un plaisir. Se mettre en valeur n’est pas forcément une corvée !

Une question de confiance et d’acceptation ?

Nombreux sont les processus psychologiques à rentrer en jeu dans la quête de la beauté. L’être humain est un animal social, et l’image que l’on se fait de soi dépend en proportions variables de l’image que nous renvoient les autres de notre propre personne.

La notion d’appartenance à un groupe est essentielle dans le domaine de la vie sociale. Cette sensation d’appartenance se trouve renforcée par la reconnaissance de l’apparence. Les feedbacks positifs concernant l’esthétique jouent en outre un grand rôle dans l’estime de soi.

La quête de la beauté peut donc tout à fait se lire à travers le prisme du lien social.

Découverte & acceptation

Que sont au fond les canons de beauté ? Un simple reflet de notre époque, et heureusement, de nombreuses initiatives sont lancées pour en contrebalancer l’influence. Loin de l’idéal du corps jeune, mince et parfait, certaines campagnes publicitaires mettent l’accent sur la réalité, sur des gens de tous les jours avec leurs imperfections si largement compensées par leur joie de vivre. Citons la grande campagne publicitaire lancée par Dove mettant en scène des femmes de tout physique et de tout âge.

Se faire beau, c’est au final largement moins se conformer au poids parfois écrasant des exigences d’une société bien futile, que de se découvrir soi-même. C’est quelque chose d’intime, de fort. C’est s’accepter plutôt que de se faire la guerre. Pas étonnant donc qu’on puisse en tirer tant de plaisir !