Ce qui nous définit à travers nos rires

rire1

Selon des spécialistes américains, le rire d’une personne en dit long sur sa personnalité et même son statut social. Mais, il faut aussi savoir que chacun d’entre nous peut simuler d’autres types de rires pour cacher notre provenance.

Ce que démontre le rire

D’après l’équipe de Christopher Oveis, il est possible de connaître légèrement le caractère et la provenance d’un individu lorsqu’on l’entend rire. En effet, le rire peut définir le statut social de la personne. Pour affirmer cette hypothèse, les chercheurs ont étudié le comportement d’un membre d’association universitaire américaine. Parmi ces personnes, les types et les catégories de personnes se voyaient mixtes, c’est-à-dire, avec des personnes de la haute société, c’est-à-dire les anciens, et les nouveaux, considérés comme ayant un statut bas. Durant cette expérience, les chercheurs ont recensé quelque 649 types de rires. Résultat, les anciens ne riaient pas comme les petits nouveaux. Cela, étant donné qu’ils riaient bien plus forts que les nouveaux. Mais également que leurs rires étaient toujours à peu près semblables qu’ils soient victimes de moquerie ou qu’ils faisaient la blague. Par ailleurs, même si la tonalité était légèrement différente entre les anciens, les rires ressemblaient presque. Un constat qui affirme qu’ils évoquent une dominance par rapport aux petits nouveaux.

Que dire de cette expérience ?

De cette expérience, les chercheurs ont conclu que le rire était aussi une carte d’identité sociale pour une personne. Mais si les petits nouveaux faisaient un peu le timide dans leurs rires, au fur et à mesure qu’ils progressent dans la fraternité, leur rire change et apporte un signe de plus en plus hautain, surtout devant des personnes qui ont une stature sociale basse. Il faut aussi remarquer dans ce cas qu’il y avait des personnes qui simulaient dominantes. Ce qui signifie qu’une personne peut aussi mentir sur son identité à travers le rire.